Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

19/11/2010

Le jury de jeunes engagés a remis le Prix Stop aux clichés

Pour sa 3e édition, le Prix Stop aux clichés, parrainé cette année par Jéremie Drieu (France 2), a été décerné dans le cadre des Assises du journalisme à Strasbourg le mercredi 17 novembre devant plus de 200 professionnels des médias.

Contrairement à l’édition 2009 (portant sur les reportages de 2008), le jury, composé de jeunes engagés à l’Anacej, Jets d’encre et au sein du Réseau des Juniors Associations, a rappelé que la sélection 2010 (portant sur l’année 2009) n’était pas un très bon cru (peu de sujets donnant la parole aux jeunes), alors même que l’actualité (livre vert sur la jeunesse, Plan Agir pour la jeunesse, mise en place du service civique, RSA jeunes…) s’y prêtait. Ils ont été particulièrement déçus par la télévision.

Ils ont cependant primé :

Catégorie TV / “Pas de prix classique car pas de reportage digne du prix mais un prix spécial à l’émission C dans l’air de France 5 animé par Yves Calvi” (produite par Maximal Productions) “pour l’intérêt porté à la jeunesse, compte tenu du nombre des sujets qui touchent les jeunes abordés en 2009 et leur traitement en général (points de vue différents, paroles de jeunes…)” ont souligné Jonathan Brunet du comité jeunes de l’Anacej et Marie Camier de Jets d’encre.

Catégorie radio / Prix au reportage Les jeunes et l’Opéra de Dominique Boutel sur France Musique parce que le sujet va contre le cliché « les jeunes aiment tous le rap » et que la journaliste interviewe le jeune avec sérieux et pas comme s’il s’agissait d’un ovni ou d’une bête de foire, a expliqué Steve Roy de Jets d’encre . LIRE L’INTERVIEW DE DOMINIQUE BOUTEL.

Catégorie presse écrite / Prix à l’article Boulanger, par Jacky Durand dans Libération dans la Série : Avoir vingt ans sous Sarkozy, « parce qu’il donne une image juste d’une jeunesse, avec un bon équilibre entre le contexte et la parole donnée sans tomber dans le pathos », ont commenté Vivien Chareyre et Raphaël Coutial du Réseau national des Juniors Associations.

Catégorie presse en ligne / Prix à l’article Propos d’élèves de Bondy sur la nationalité française, par Chloé Leprince sur Rue 89. Au départ un peu étonné de la forme de l’article de Rue 89, une « série de témoignages » avec un auteur quasi inexistant, le jury s’est mis d’accord sur le fait que cette forme était très adaptée à la presse en ligne ont expliqué Anna Lentzer de Jets d’encre et Mathias Causeur du Comité jeunes de l’Anacej.

Prochain rendez-vous Stop aux clichés : la rencontre avec le prochain parrain ou prochaine marraine… Suspens.

MPP

Le Prix Stop aux clichés sur les jeunes

Créé par des jeunes et décerné par des jeunes, récompense les journalistes qui ont réalisé un reportage qui donne la parole aux jeunes en faisant appel à des points de vue différents sans verser dans l’amalgame ou les clichés. Il est organisé par l’Anacej (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes), Jets d’encre et le Rnja (Réseau national des Juniors Associations) avec le soutien du secrétariat d’état à la jeunesse et à la vie associative et de l’Acsé. Ce prix a été parrainé successivement par Célia Quilleret (France info), Luc Bronner (Le Monde) et Jérémie Drieu (France 2).

Les autres reportages nominés

Catégorie TV

Jeunes de cités : entre l’espoir et la révolte, de Bernard de la Villardière pour Enquête Exclusive, M6,

Ecole de la deuxième chance par Louis Olivier pour le 20 heures, TF1,

Opération Palace cité par Estelle Colin pour le 20 heure, France 2.

Catégorie radio

Ces sociétés qui arnaquent les jeunes, d’Alexia Riviere pour Service Public sur France Inter,

Jeune et chômeur : le travail attendra le nombre des années, de David Baché pour RFI.

Catégorie presse écrite

Djeune, qui es-tu ? pour Télérama,

« Comme si on fumait et on se bourrait la gueule tout le temps … » par Marie-Joëlle Gros pour Libération

Phénomène : Braqueur à 17 ans, Jean-Michel Decugis et Armel Méhani pour Le Point

Catégorie presse en ligne

Ces ados qui flambent comme flambent les grands, par Charlotte LAZIMI pour Rue 89,

L’école et moi, c’est pas top, par Cordélia BONAL et Marie PIQUEMAL pour Libe.fr,

Sahil 17 ans sur les trottoirs parisiens : « où aller d’autre ? », par Zineb DRYEF pour Rue 89.

Le point de vue de Raphaël Coutial, membre du jury Stop aux clichés

http://www.dailymotion.com/video/xf9i4i

Suivre la campagne sur :

www.stopauxcliches.fr

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.