Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

26/11/2015

Sondage Ifop/Anacej pour les régionales : vers la fin d’un “vote jeune” ?

L’Anacej a révélé les résultats de son sondage sur le comportement électoral des 18-25 ans en vue des élections régionales des 6 et 13 décembre prochains, réalisé par l’Ifop, dans le cadre de la campagne “#JeVote !”. Quels sont les grands enseignements de ce sondage ? Comment les analyser, à la veille du premier tour du scrutin ? Quels sont les impacts probables des attentats du 13 novembre sur la participation électorale des 18-25 ans ?

je-vote©Anacej

Cette enquête en ligne, administrée entre le 6 et le 12 novembre 2015 auprès d’un échantillon de 1506 personnes est représentatif de la population française âgées de 18 à 25 ans.

Le terrain de cette enquête s’étant achevé à la veille des attentats du 13 novembre 2015, il s’agissait, lors de cette présentation, de mettre en perspective les résultats obtenus avec ces évènements dramatiques. Les sondages réalisés depuis, au niveau de l’ensemble du corps électoral, montrent que les attentats vont davantage accentuer les tendances que changer la donne. Mais qu’en sera-t-il sur la participation électorale ?

ifop-fiducial

Très faible participation des 18-25 ans !

abstention-sondage-IFOP-ANACEJ-Regionales2015©AnacejL’une des principales informations à retenir de ce sondage est bien la très faible mobilisation des 18-25 ans à ce scrutin, les régions étant pourtant un échelon de collectivité qui agit fortement sur la vie quotidienne de cette population : transports en commun, éducation et formation professionnelle par exemple (pour en savoir plus sur les compétences des régions, consultez notre article).

En effet, seulement 28% de 18-25 ans déclarent être sûrs d’aller voter le 6 décembre prochain, “les jeunes” représentant la catégorie de population qui se mobilise le moins.

Pour cette tranche d’âge, le clivage socio-professionnel existe aussi, avec une proportion de jeunes issus des CSP+ et diplômés qui se déplaceraient en plus grand nombre (38%) que leurs pairs moins diplômés et issus de catégories socio-professionnelles plus modestes (22%). Notons aussi que les 18-21 ans se mobiliseraient plus (entre 34 et 30 %) que les 22-25 ans (entre 24 et 27 %). Enfin, les principales raisons évoquées pour l’abstention (72%), résulterait de 3 facteurs principaux :

  • pour cause de week-end (27%),
  • parce qu’ils considèrent que le scrutin ne changera rien à leur vie quotidienne (13%)
  • par manque d’information sur les candidats et les programmes (13%).

“L’une des solutions peut être trouvée par l’implication au sein d’un dispositif de participation“, selon Mathieu Cahn, Président de l’Anacej, “qui représentent des relais d’éducation à la citoyenneté“. Avis partagé par 61% des jeunes interrogés.

Vers la fin d’un “vote jeune” ?

intentions-vote-regionales-Ifop©AnacejLe sondage révèle cependant que, comme nous avions commencé à le constaté en 2012, “les jeunes” représentent de moins en moins une catégorie particulière quant à leurs comportements électoraux. A travers ce sondage, nous notons une tendance à l’homogénéisation des comportements électoraux des jeunes par rapport à l’ensemble de la population.

Comme le reste de la population, les 18-25 ans interrogés font la part belle au tripartisme : liste les Républicains, UDI et Modem en tête (28%), puis le Front National (25%) et Parti Socialiste et Parti Radical de Gauche (22%).

Les 18-25 ans interrogés partagent aussi les mêmes préoccupations politiques que la population globale, portant l’emploi et la formation (90%), le pouvoir d’achat et le coût de la vie (88%), et l’éducation en tête (86%). Préoccupation peu présente jusqu’à présent chez les jeunes, “la sécurité réalise un score important chez ce public (82%), qui devrait être renforcé”, selon Frédéric Dabi, suite aux attentats du 13 novembre…

 

Pour en savoir plus sur les résultats téléchargez le rapport d’enquête complet ici !

Pour allez plus loin, consultez la réaction de Jean-Claude Richez !

Retrouvez l’ensemble de l’actualité de la campagne “Je Vote !” sur le site et avec le #JeVote sur Twitter.

Enfin, consultez la revue de presse concernant ce sondage sur le compte Scoopit de l’Anacej.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Vos commentaires

  • Le 1 décembre 2015 à 16:11 Fatoumata SYLLA a dit :

    Ces résultats sont alarmants. Peu de jeunes comptent aller voter aux prochaines élections Les jeunes s’abstiennent de voter peut être car il ne s’intéresse pas à la politique, que la communication politique ne s’adapte pas assez aux jeunes, par manque de confiance etc.
    Quoi qu’il en soit les collectivités, associations etc doivent encore redoubler d’efforts pour donner envie au jeunes d’aller voter et leur faire comprendre l’utilité pour eux . En effet la plupart n’y voient pas d’avantages envers eux car ils expriment une méconnaissance.
    Il serait bien entendu avantageux pour ces résultats de réaliser des échanges avec les jeunes dans les différentes institutions sur la citoyenneté notamment sur “le vote “

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.