Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

24/02/2017

Du Prix Anacej des Jeunes citoyens… à Madagascar !

Rencontre avec Hugo Péron, Président de l’association des jeunes de La Ferté Saint-Aubin (45) “AH J’AIME” – Association humanitaire de Jeunes pour des Actions Interculturelles Mondiales et des Échanges – qui nous présente la suite de l’action de solidarité internationale réalisée par son conseil en 2013 et lauréate des Prix Anacej des jeunes citoyens 2014…

La-Ferte-madagascar4

Pourquoi avez-vous souhaité poursuivre votre partenariat avec l’association Aina Avotra à Madagascar ?

Nous avons été lauréats des Prix Anacej des jeunes citoyens 2014 dans la catégorie “Petites communes”. Ce prix a récompensé notre action au profit de l’association Aina Avotra pour le financement de ses actions, à l’éducation, à Madagascar. Nous avions récolté 370 euros en organisant des ateliers et la vente de produits lors d’une grande manifestation de notre ville. Et puis ensuite nous nous sommes dits « et si nous allions à Madagascar » ? Alors depuis, nous travaillons sur ce projet.

La-Ferte-madagascar7Que prévoyez-vous de réaliser à Madagascar ?

Nous sommes en lien avec l’association Aina Avotra et nous avons convenu ensemble d’organiser plusieurs rencontres avec les jeunes de la ville, de créer une salle de cours et de réaliser un aménagement paysager lors de notre voyage en 2017.

Comment travaillez-vous ?

Déjà, nous avons créé une association afin de pouvoir ouvrir cette action à plus de jeunes. Nous nous réunissons tous les mercredi et vendredi. Et entre les réunions, nous travaillons aussi. Nous avons chacun une mission dans ce projet.

Comment financez-vous le projet ?

La-Ferte-madagascar3Nous organisons des soirées malgaches. Cela permet à la fois de faire découvrir cette culture et de récolter des fonds. Nous tenons aussi des stands lors de manifestations de la ville.
Nous avons aussi reçu le soutien de la MSA, de la CAF, du Conseil Départemental du Loiret et de la Région Centre Val de Loire et de mécènes privés.

Comment arrivez-vous à vous mobiliser sur une si longue durée ?

C’est long, très long, mais lorsque l’un d’entre nous perd sa motivation, il y en a toujours un qui nous remotive ! Nous sommes aussi très soutenus, notamment par les élus de la ville. Lors des séances plénières, le Maire et les élus étaient tous présents.

Un dernier mot ?

Que l’aventure se poursuive !

Vous souhaitez, vous aussi, mettre en place un projet de solidarité internationale ? Notre guide n°14 “S’engager pour la solidarité internationale, ici ou là-bas” a été conçu pour vous accompagner !

 

Propos recueillis pas Lilia Benhadji, Chargée de développement à l’international

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.