Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

17/03/2017

Le comportement électoral des 18-25 ans à 5 semaines du 1er tour de l’élection présidentielle

L’Anacej vous propose de découvrir les résultats de son sondage sur le comportement électoral des 18-25 ans, réalisé par l’Ifop. Découvrez les résultats !

bandeau_vote2015_web

Aujourd’hui, dans le cadre de la 4ème édition des Rencontres AJT de Dunkerque, Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l’Ifop, a présenté les résultats de la 5ème enquête* de l’Observatoire du comportement électoral des jeunes de l’Anacej. Ce que nous retenons…

— Téléchargez les résultats de l’étude ! —

L’indice de participation au premier tour de l’élection présidentielle

L’indice de participation au premier tour de l’élection présidentielle

 

1 jeune sur 2 prévoit de ne pas aller voter au 1er tour de l’élection présidentielle

Avec un indice de participation à 52%, l’élection présidentielle ne semble plus représenter l’évènement incontournable de la vie politique française pour les jeunes de 18 à 25 ans. Bien que cet indice de participation est en hausse de 4 points par rapport à avril 2016 (date du dernier scrutin électoral), nous constatons que la participation des jeunes est en forte baisse vis-à-vis de la dernière élection présidentielle (70% en 2012). Les jeunes de 18 à 25 ans représentent aussi une population bien moins mobilisée par le scrutin que l’ensemble du corps électoral français (63%).

Les 4 raisons principales de l’abstention des jeunes et les facteurs de remobilisation

Les jeunes interrogés pensent que la principale raison de leur abstention est liée au fait qu’aucun candidat ne représente leurs idées. La présence de leurs idées dans le programme de l’un des candidats est d’ailleurs un élément susceptible de favoriser leur participation électorale.

Le sentiment que cette élection, et donc leur vote, ne changera rien à leur situation actuelle et celle de la société en générale arrive en seconde position.

L’envie de manifester son mécontentement vis-à-vis des parties politiques (23%) montre aussi que le fait de s’abstenir comporte un caractère militant.

Enfin, l’impossibilité d’aller déposer son bulletin de vote (Parce que vous êtes en week-end, en congé ou en déplacement 
 : 22%), vient compléter le quatuor de tête.

Les éléments susceptibles de favoriser la participation électorale

Les éléments susceptibles de favoriser la participation électorale

Le vote des jeunes de moins en moins différent de celui des autres classes d’âges

Cette étude, dans la continuité des précédentes, confirme la tendance à  “l’homogénéisation du vote des jeunes” vis-à-vis du reste de la population française. Sur les thématiques placées comme prioritaires dans la campagne, par exemple, “les jeunes” sont plutôt en accord avec l’ensemble de la population : Emploi, Formation, Pouvoir d’achat, Éducation, items arrivant en tête des préoccupations. Leurs choix au premier tour de l’élection Présidentielle sont relativement similaires à l’ensemble de la population française.

L’intention de vote au premier tour de l’élection présidentielle

L’intention de vote au premier tour de l’élection présidentielle

Dans quelques jours, retrouvez notre infographie concernant ces résultats… En attendant, consultez les autres articles sur le sujet ici !

Revue de presse :

“L’abstention, premier parti de la jeunesse ?”, LeMonde.fr

“Un jeune sur deux déclare s’abstenir au premier tour de la présidentielle”, LaCroix.fr

“Qu’est-ce que le “vote jeune” et existe-il vraiment ?”, Studyrama

“Présidentielle : la jeunesse choisit l’abstention”, Orientation éducation

“Les jeunes et le vote, des comportements de plus en plus conformes à leurs aînés”, RCF Nord-de-France

Vous souhaitez en savoir plus sur cette enquête et sur l’Observatoire du comportement électoral des jeunes ? Contactez Simon Berger de l’Anacej par mail ou au 01 56 35 05 32

*Enquête réalisée par l’Ifop pour l’Anacej du 3 au 13 mars 2017, auprès d’un corpus de 1 203 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 25 ans (méthode des quotas). Ce sondage présente une comparaison avec un autre sondage de l’Ifop réalisé auprès d’un échantillon de 1397 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1500 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (Sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, C-News et Sud Radio réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 13 mars 2017). Ainsi qu’une comparaison avec les sondage Ifop pour l’Anacej de 2011, 2012, 2015 et 2016.

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.