Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

06/11/2017

Conseil du mois – Le Conseil local de la jeunesse de Bagneux

Le Conseil local de la jeunesse de Bagneux (92) accueillera la Rencontre des conseils des Hauts-de-Seine, le samedi 2 décembre prochain. A cette occasion, nous vous proposons de découvrir l’instance, son fonctionnement et les actions phares réalisées au cours de ces dernières années. Bonne lecture et rendez-vous le 2 décembre, pour les collectivité du 92, pour rencontrer les conseillers jeunes !

Dès 17h00, cette rencontre s’ouvre à tous.
Au programme, une soirée riche en événements : restitution des échanges, grande finale du concours d’éloquence, expo photos et projection du film L’aventure Bag’Adir, réalisé par les jeunes du CLJ de Bagneux au Maroc cet été. La soirée se terminera dans une ambiance festive autour d’une soirée DJ et d’un buffet. Jeunes balnéolais ou conseillers d’Ile-de-France , venez nombreux !

CLJ-bagneux

 

Quelle forme ?

Le Conseil local de la jeunesse de Bagneux s’adresse à tous les jeunes de 12 à 30 ans ; les jeunes Balnéolais mais également les jeunes d’autres communes fréquentant les établissements scolaires ou les équipements de la ville. Cette instance est composée de 2 commissions distinctes qui travaillent en étroite collaboration, une “commission ados” pour les 12-16 ans et une “commission jeunes-adultes” pour les 17-30 ans. Plus d’une trentaine de jeunes (parité filles-garçons), au total, fréquentent le CLJ régulièrement.

Le conseil s’adressait initialement à des jeunes de 12 à 25 ans, mais au regard de la demande, l’instance est désormais ouverte aux jeunes jusqu’à 30 ans.

L’implication dans l’instance se fait sous la forme du volontariat et l’ensemble des publics “jeunes” de la ville sont conviés. On constate une véritable mixité chez les jeunes et notamment ceux issus des quartiers prioritaires de la ville.

Quelle organisation ?

CLJ-bagneux-bal-des-collegiens04

Le CLJ est rattaché au Service Municipal de la Jeunesse de la Ville et est animé par une professionnelle du service.

Avec un fonctionnement propre à chacun, les deux commissions travaillent en étroite collaboration. Ce travail se concrétise notamment sous forme de «tutoring» : les jeunes adultes accompagnent les plus jeunes dans leurs projets et réfléchissent, avec la coordinatrice, au fonctionnement de la commission. Certains ont aussi animé quelques réunions, en présence de la coordinatrice, sous le thème du débat. D’autre part, la passerelle et l’implication d’un jeune est possible d’une commission à l’autre, s’il se sent plus à l’aise dans un groupe au regard de son comportement et sa capacité de réflexion.

Le fonctionnement du conseil a été réfléchi, avec les jeunes, sur la base du volontariat. La fréquence des réunions est hebdomadaire (hors vacances scolaires) afin de favoriser un accompagnement régulier des publics en besoin de repères.

Le rôle de la coordinatrice est d’accompagner, conseiller, soutenir, valoriser les jeunes, les former et permettre leur insertion. Les jeunes engagés sont porteurs du dispositif, ils l’ont pensé, l’analysent et le réajustent avec la coordinatrice. C’est une instance co-élaborative “Instituion/jeunes” pour leur permettre de devenir de réels acteurs sur le local favorisant leurs apprentissages, leur autonomie leur engagement et la mixité au sein du groupe.

Un budget de 12 000 euros annuel est prévu afin de faire vivre cette instance et mettre en place les actions proposées.

Les actions phares ?

CLJ-bagneux-bal-des-collegiens03

Le CLJ participe aussi à l’organisation du Bal des collégiens de la ville

Depuis plusieurs années, le CLJ est associé à l’organisation du Festival Alliances Urbaines, l’événement culturel jeunesse annuel qu’organise le service jeunesse de Bagneux. Les conseillers jeunes s’occupent notamment de la programmation, ainsi que des différentes activités permettant la réussite de ce festival (création du contenu, repérage des artistes lors de sortie “spectacle” sur toute l’année, tractage, promotions diverses, communication, alimentation des réseaux sociaux…). En fonction des éditions, les conseillers jeunes s’impliquent aussi sur différentes missions telles que la couverture média, l’accueil des artistes ou encore celui des festivaliers

Par ailleurs, différentes soirées rencontres aux thèmes variés sont régulièrement proposées par les jeunes du dispositif à l’ensemble des balnéolais, notamment autour de la question de la pratique du débat…

Le CLJ a, entre autres, organisé et animé une rencontre-débat avec le Maire de la ville et l’élu à la citoyenneté le 1er juillet 2016. Ils rencontrent aussi régulièrement différents élus-es de la ville dans le cadre de la création de leurs projets ou pour recueillir leurs avis sur les projets municipaux de la collectivité. Ils sont notamment associés sollicités pour proposer des idées dans le cadre du budget participatif dans les mois à venir.

CLJ-bagneux-kerry-james

Les conseillers jeunes, avec le rappeur Kerry James, avec qui il ont eu l’occasion d’échanger en 2015

Courant 2015, les conseillers jeunes ont pu être à l’initiative d’un débat organisé avec le rappeur Kerry James de passage dans la ville dans le cadre de sa tournée solidaire A.C.E.S.

Ils participent également à la mise en place de rendez-vous annuels sur la ville : le bal des collégiens, la soirée JMJD (Jeunes Majeurs, Jeunes Diplômés), ou encore à la programmation culturelle de la ville…
Leurs propositions permettent de répondre à des besoins identifiés sur le territoire. Qu’ils soient à l’origine du projet ou en coordination d’initiatives existantes, ils agissent en faveur du public Jeunes et s’ouvrent à la population.
Ainsi, les soirées JMJD ou le bal des collégiens réunissent chacun plus de 300 jeunes.

Suite à une rencontre, en 2016, avec Yazid Kherfi, auteur du livre “Repris de justesse” et permanent de l’association “Médiation nomade”, le CLJ s’est impliqué dans un temps fort citoyen de la ville (#PasSansVous) : les conseillers jeunes ont décidé de s’associer à l’essaimage de cette action nationale dans les quartiers de Bagneux. Ils ont participé à plusieurs soirée de “médiation nomade” dans leur ville à la suite de cette rencontre et avec les agents de la ville mobilisés sur ce dispositif.

La question de la formation et de la citoyenneté reste au cœur du dispositif. Après avoir participé au Congrès de l’ANACEJ à Strasbourg, les jeunes continuent de s’ouvrir vers l’extérieur : un échange avec le conseil des jeunes d’Agadir au Maroc a eu lieu au mois d’août 2017, en partenariat avec Solidarité Laïque et Erasmus+, dans l’optique de favoriser la participation des jeunes et de travailler sur la notion de conseil idéal.

Le conseil a-t-il évolué depuis sa création ?

Le CLJ a été créé il y a plus de dix ans et a subit des évolutions régulières. Aujourd’hui, une place plus importante est donnée à la mise en place de temps de débats, de formations et de séminaires favorables à l’insertion professionnels et à la lutte contre le décrochage scolaire. Les jeunes créent leurs projets en plus de leur implication dans les projets existants ou reconduis. La question de la participation et de la formation à la citoyenneté est plus importante aujourd’hui, dans l’optique de travailler plus en concertation avec les élus et la politique en place et de former ces jeunes citoyens.

Quels liens entre les jeunes du conseil et les autres jeunes de la ville ?

Les liens entre les jeunes des conseils et les autres jeunes de la ville se développent de plus en plus, notamment avec l’organisation d’événements phares pour la jeunesse comme le bal des collégiens, les médiations nomades…
C’est pourquoi la rencontre du 2 décembre s’achèvera sur un temps d’accueil de tous les publics (dès 17h00), afin de convier tous les jeunes de la ville à s’associer, même ponctuellement, à ce dispositif qui reste une instance ouverte à tous.

Propos recueillis auprès de Sarah Chefaï, Coordinatrice du CLJ

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.