Anacej www.anacej.asso.fr

Actualités

01/03/2018

Conseil du Mois – Le Conseil départemental des jeunes de la Drôme

Le Conseil Département des Jeunes de la Drôme a été créé en septembre 2016 avec une volonté forte de la part des élus du département d’associer les jeunes du territoire aux politiques publiques qui les concernent. Alors que la deuxième “promotion” est à mi-mandat, il est aujourd’hui temps de découvrir le fonctionnement de ce conseil et ses projets

cdj26-groupe

Les jeunes du mandat 2017-2018 posent lors du week-end d’installation en octobre 2017

Quelle forme ?

Quarante-quatre jeunes élus-es composent le Conseil départemental des jeunes de la Drôme. L’instance est paritaire puisque les jeunes doivent se regrouper en binômes fille-garçon afin de pouvoir candidater à rejoindre l’instance. Ils sont issus des classes de 5ème et de 4ème. Suite à des concertations avec les équipes des collèges, il a semblé que les 6ème étaient déjà dans une année complexe de découverte et qu’il était souhaitable de ne pas les impliquer. Pour les 3ème, la perspective du brevet pouvait être un frein, d’autant plus que la plupart des journées de rassemblement se déroulent sur le temps scolaire.

cdj26-electionsNous avons choisi d’organiser des élections afin de s’inscrire dans un processus démocratique et inciter les jeunes à s’engager sur la base d’un projet. Ainsi ils se présentent par binôme au sein des collèges publics et privés du Département (22 concernés en 2017) et sont élus par les autres élèves du même établissement. Ils sont donc officiellement, une fois élus, représentants de leur établissement au sein du CDJ.

Qui accompagne le dispositif ?

C’est le Pôle jeunesse de la Direction “Éducation Jeunesse Sport” qui assure l’animation du dispositif. Ce rattachement permet la mise en place de lien entre les actions directes portées par la jeunesse et le financement des politiques jeunesse de territoire. Par ailleurs, l’intégration récente du pôle jeunesse à la direction éducation permet un lien plus facile avec les collèges. La politique jeunesse est très transversale et le CDJ est un outil qui permet de développer la sensibilisation de l’ensemble des directions de la collectivité à la prise en compte de la parole des jeunes dans la mise en place des politiques qui les concernent.

Les deux agents du pôle jeunesse participent à la mise en place et à l’animation du CDJ avec une personne référente pour les contacts avec les jeunes, les familles et les référents adultes dans les collèges. D’autres agents de la collectivité viennent animer certains temps lorsque des sujets techniques spécifiques sont abordés. Entre trois et six prestataires sont mobilisés pour travailler sur des projets nécessitant des compétences particulières notamment sur les questions liées au numérique. Le Conseiller Départemental délégué à la jeunesse est également présent ponctuellement ainsi que la vice-présidente en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

Quelle organisation ?

Suite à leur élection, les jeunes sont réunis lors d’un week-end d’intégration qui permet de travailler le vivre ensemble et de suivre différents ateliers de sensibilisation aux médias, au numérique et au décryptage de l’information, sensibilisation nécessaire pour accompagner les jeunes à développer leur engagement citoyen.

Découvrez la vidéo présentant le week-end d’intégration du mandat actuel :

Ensuite, plusieurs plénières ont lieu avec notamment le temps fort de présentation des jeunes élus au sein de l’Assemblée Départementale et la plénière de fin de mandat. Trois thématiques sur lesquelles nous souhaitons recueillir leur avis sont proposées aux jeunes au début de leur mandat. Ils s’emparent de ces thématiques pour proposer des projets qu’ils ont choisis. Les jeunes élus se réunissent donc plusieurs fois au cours de l’année, par thématique et par secteur géographique, afin de limiter le temps de transport des jeunes.

Les plénières de début et de fin se déroulent à l’hôtel du Département à Valence. Certaines plénières ont lieu dans des lieux particuliers du Département qu’il nous semble important de faire découvrir aux jeunes (nouveau collège construit avec des matériaux innovants, châteaux départementaux menant des projets collaboratifs…). Les séances intermédiaires par thématiques se déroulent dans des lieux plus proches du domicile des jeunes et/ou dans des espaces de travail spécifiques pour la réalisation des projets (espaces numériques, lieux de construction, en plein air…). Le dispositif bénéficie d’un budget de 65 000 € (hors coûts des agents départementaux).

La vidéo présentant le CDJ de la Drôme, réalisé par les conseillers départementaux jeunes :

Les actions phares ?

Actuellement, les Conseillers Départementaux Jeunes travaillent en groupes autour de 3 thématiques et actions :

cdj26-natureLe groupe “Nature et Environnement” souhaite faire mieux connaitre aux adolescents du département “la Fête de la nature”, un évènement organisé chaque année par la collectivité au Parc de Lorient. Ainsi, à travers un travail collaboratif avec le service communication et le service des espaces naturels sensibles du Département, ils réfléchissent à de nouveaux outils de communication adaptés afin de faire venir les plus jeunes aux festivités. Ils travaillent aussi à la création d’un rallye-photo nature, un concours qui permettra d’animer le week-end et qui sera proposé à des groupes de collégiens et au public en général.

Le groupe “Bien dans mon corps et dans ma tête !” va quant à lui proposer une action innovante permettant aux collégiens d’être sensibilisés à deux problématiques touchant leur quotidien, le harcèlement et les rapports filles/garçons. Ils sont actuellement en train de se former aux techniques du Théâtre Forum afin d’intervenir dans les collèges, auprès de leurs camarades mais également des équipes pédagogiques, pour les faire réagir sur des situations complexes auxquelles les jeunes sont confrontés très régulièrement. Certains membres du groupe vont ensuite réaliser un reportage sur le processus de création de ces scènettes de Théâtre Forum afin que cette action puisse avoir un écho dans tous les collèges du Département. Des actions éducatives sur ces thèmes pourraient être mises en place à la rentrée de septembre 2018 pour donner une suite à cette initiative.

Enfin, les membres du groupe “Bien dans mon collège” sont en train d’imaginer des actions pour favoriser le mieux vivre-ensemble au collège. La moitié du groupe se concentre sur  l’organisation d’une journée de sensibilisation aux dégradations et à l’hygiène des sanitaires dans un établissement scolaire test. A travers la mise en place d’ateliers menés en lien avec l’équipe de direction des collèges, les conseillers pédagogiques, infirmières scolaire et agents techniques des collèges, ils souhaitent créer par la suite des outils pédagogiques qui pourront être utilisés dans chaque collège du territoire. En effet, cette action a pour objectif d’aborder dans les établissements scolaires les problèmes de santé liés aux dégradations trop nombreuses des sanitaires. L’autre demi-groupe travaille de son côté sur la conception d’un baby-foot géant pouvant servir dans différents espaces au sein des établissements scolaires suite au constat fait par les jeunes du manque d’attractivité des foyers et de l’absence de mobiliers favorisant la convivialité. Ainsi ils travaillent à la conception technique de cet outil, à la réalisation d’un plan et une notice de construction et de montage afin d’essaimer ce baby-foot géant sur le territoire.

Les membres du mandat précédent ont, quant à eux, notamment travaillé à la réalisation d’une infographie et d’un petit film présentant les compétences du département dans les collèges.

Les élus/les services ont-ils consulté les jeunes sur les projets de la collectivité ?

cdj26-radioLes projets 2017/2018 sont en lien avec des préoccupations de la collectivité en général. Ainsi la fête de la nature est une action nationale déclinée sur les territoires et portée très fortement par le service des Espaces Naturels Sensibles du Département. Concernant les réflexions sur les espaces des collèges, cette thématique étant une compétence obligatoire des Départements, l’exécutif souhaite avoir le retour des jeunes sur leurs espaces de vie. Le constat a été fait avec les jeunes élus en septembre 2017 qu’ils ne disposaient pas assez de mobilier ludique et que les sanitaires étaient trop souvent dégradés.

Parallèlement, la collectivité souhaite pour 2018 tester sur certains dispositifs, la mise en place de « lieux d’échanges » avec les jeunes dans le cadre de certains projets : associer les jeunes de l’aide sociale à l’enfance à l’évaluation et à la définition de leur propre processus d’accompagnement ; associer quelques collégiens à la sélection des films du dispositif “Collèges au cinéma” ou encore associer les élèves des collèges à la conception de l’aménagement des espaces qui les concernent…

cdj26-logoQuels outils de communication propres au conseil ?

Afin d’assurer la visibilité du dispositif sur le territoire et des actions réalisées, le CDJ dispose d’une page spécifique sur le site internet du Département, d’une page Facebook et d’un compte Snapchat. Nous avons aussi pour projet de mettre en place, pour les prochains mandats, une plateforme d’échanges et d’informations pour que les jeunes puissent communiquer et collaborer entre les séances de regroupement.

Quels liens entre les jeunes du conseil et les autres jeunes du département ?

Pour le moment, pas de lien particulier entre le CDJ et les autres jeunes ou instances de participations. L’un des objectifs 2018 du pôle jeunesse est de faire un état des lieux des instances de participation existant dans les autres collectivités du Département et dans les structures jeunesse. Par ailleurs, la volonté est de travailler le lien entre le CDJ et les Conseils de Vie Collégiens obligatoires dans les collèges pour trouver des passerelles (thématiques communes, représentation des jeunes élus départementaux dans les instances des collèges…). Enfin, nous souhaitons pouvoir accompagner les jeunes élus qui terminent leur mandat et qui souhaitent poursuivre leur engagement citoyen en leur proposant, si possible, des pistes pour la suite (engagement dans des associations sportives, culturelles ou sociales, participation à d’autres instances au sein de leurs communes de résidence, permettre une sollicitation ponctuelle de leurs avis sur des sujets précis au sein du Département…)

Propos recueillis auprès d’Élise Brenon, Responsable du CDJ de la Drôme

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rédiger un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.